Madame, Monsieur,

Cher(e) Collègue,

L’avenir de nos jeunes est une préoccupation importante, à cet effet, le 20 mai 2020, j’ai sollicité les services de l’Etat sur des propositions de mesures en faveur de l’apprentissage et de la formation professionnelle :
Il est primordial pour les acteurs de l’apprentissage d’aller plus loin pour éviter que le dispositif ne s’effondre suite à cette crise sanitaire et économique.
J’ai le plaisir de vous faire suivre les mesures annoncées par le Gouvernement dans le cadre du plan de relance de l’apprentissage :
✔️ A partir du 1er juillet et jusqu’au 28 février 2021, aide à l’embauche d’apprenti(e)s : « coût quasi égal à 0 »
Soutien financier aux entreprises qui permet l’embauche d’un contrat d’apprentissage :
▶️ 5000 € pour un(e) apprenti(e) de moins de 18 ans
▶️ 8000 € pour un(e) apprenti(e) de plus de 18 ans
Cette prime est éligible du CAP à la licence professionnelle sans condition pour les entreprises de moins de 250 salariés.
Les entreprises de plus de 250 salariés devront justifier un taux de plus de 5% d’alternants dans leurs effectifs à l’échéance de cette mesure.
✔️ Allongement de la période pour trouver une entreprise
Cette 2e mesure pérennise une disposition prise durant le confinement. Un jeune inscrit en CFA aura 6 mois au lieu de 3 afin de signer un contrat d’apprentissage.
Ces 2 mesures seront présentées lors du troisième projet de loi de finances rectificative, qui sera examiné le 10 juin prochain en Conseil des ministres.
✔️ Eligibilité de l’équipement informatique
Cette mesure vise à rendre éligible à l’aide au premier équipement l’achat d’un ordinateur portable. Comme le prévoit la loi « Avenir professionnel », cette aide plafonnée à 500€ est versée par les Opco et est nécessaire pour inciter les CFA à continuer de développer la formation à distance et dépasser les difficultés qui ont pu être rencontrées par les jeunes qui n’étaient pas équipes pendant le confinement.
Ces premières annonces vont dans le bon sens mais les CCI demandent à tous les acteurs de l’apprentissage d’aller encore plus loin pour faire en sorte que l’apprentissage reste une voie d’excellence pour tous les métiers et tous les niveaux de formations notamment les BAC +4 et BAC +5.